Ce qu’il faut savoir quand on reprend un cabinet

Publié le 10/04/2020
Reprendre un cabinet, c’est un peu comme enfiler les habits de quelqu’un d’autre. Il se peut que ceux-ci vous aillent comme un gant, mais ce n’est pas le plus probable. Mieux vaut donc choisir avec soin le costume dans lequel on envisage de se glisser… et au besoin prévoir quelques retouches.
Cabinet

Cabinet
Crédit photo : GARO/PHANIE

Quand on s’installe, la reprise d’un cabinet peut par certains aspects sembler plus simple qu’une création ex nihilo. Cette solution évite en effet bien des tracas, à commencer par le casse-tête de la recherche d’un lieu adapté. De plus, avec une patientèle déjà existante, on est presque sûr d’avoir un agenda rempli dès le premier jour de travail. Il peut donc être tentant de choisir de succéder à un confrère… mais cela nécessite de bien se renseigner sur quelques points bien spécifiques.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)