Après le décès d’un confrère, médecin traitant de 2 700 patients, une généraliste décrit sa galère

Par
Publié le 20/12/2019
Stéthoscope

Stéthoscope
Crédit photo : GARO/PHANIE

Jusqu’à il y a peu, le Dr Émilie Couderc pratiquait une médecine « plutôt agréable » dans une maison médicale, aux côtés notamment de deux autres omnipraticiens. Installée depuis dix ans à Perthes-en-Gâtinais (Seine-et-Marne), cette généraliste avait trouvé le « bon équilibre » dans son exercice, qui lui permettait d'être satisfaite de sa qualité de vie et de la qualité des soins dispensés à ses patients.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)