Toutes vos compétences sont-elles transférables ?

Délégation d’actes : l’étude qui relance le débat Abonné

Publié le 03/10/2014
Délégation d’actes : l’étude qui relance le débat


VOISIN/PHANIE

Près d’un cinquième de l’activité du généraliste pourrait être transféré à d’autres professionnels de santé. Tel est le constat, un peu dérangeant, mis en évidence par une étude qui pour la première fois en France a examiné, dans la vraie vie, 100 000 procédures effectuées en médecine générale. Ses initiateurs qualifient leur recherche de simple base de réflexion. Mais, en plein débat sur les délégations de tâches programmées par la loi de santé, elle ne devrait pas laisser la profession indifférente.

Voilà un travail universitaire qui devrait faire parler de lui alors même que la loi de santé de Marisol Touraine a relancé le débat sur la délégation de tâches et que la négociation sur le travail d’équipe bat son plein… Une étude réalisée dans le cadre du projet Ecogen du CNGE, sous la responsabilité scientifique du Pr Laurent Letrilliart et dont la revue Exercer a publié les résultats dans sa dernière livraison, montre en effet qu’une partie non négligeable de l’activité du généraliste pourrait un jour échoir à d’autres professionnels. Entre décembre 2011 et avril 2012, elle a…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte