Coronavirus : un ancien DGS blâme les autorités de n'avoir pas réagi avant le 16 mars

Par
Publié le 24/06/2020
Pr William Dab

Pr William Dab
Crédit photo : Capture d'écran

« Jusqu'au 16 mars, il ne s'est pas passé grand-chose dans notre pays. » Ce jugement lapidaire a été porté mardi par le Pr William Dab, ex-directeur général de la Santé (DGS) de 2003 à 2005, devant les membres de la commission d'enquête de l'Assemblée nationale. L'ancien responsable juge que les autorités auraient dû réagir plus vite après l'alerte sur le coronavirus émise le 30 janvier par l'OMS.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)