Édito

Connectés

Publié le 04/09/2020

À l’heure où l’actualité s’accélère, où les rumeurs et fake news se répandent de manière virale sur les réseaux sociaux, rester connecté à un site d’information de qualité est essentiel. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Le Généraliste en ligne depuis un smartphone, un ordinateur ou une tablette. Soyez-en remerciés !

Pour vous offrir un meilleur confort de lecture, toutes nos équipes se sont mobilisées pour lancer cet été une version plus moderne du site. Nouveau design, présentation épurée, navigation plus fluide et désormais « responsive » (adaptation aux différents formats d’écran), avec un temps de chargement plus rapide, legeneraliste.fr
a également été repensé pour vous permettre de trouver plus facilement toutes les informations essentielles à votre pratique.

En plus du fil d’actualité quotidienne, vous pouvez consulter les derniers dossiers de FMC (ou les retrouver selon les spécialités), vous renseigner sur les dernières innovations conventionnelles, médicales ou thérapeutiques, revivre les congrès majeurs, mais aussi parcourir le journal en ligne. Les rubriques « E-santé » et « Vos patients » voient le jour tandis qu’un espace s’adresse spécifiquement aux jeunes médecins, qui peuvent suivre l’actualité en lien avec les études médicales ou leur projet d’installation. Et bien évidemment, la rubrique « À vous la parole » vous permet toujours d’échanger avec vos confrères, participer aux débats et aux sondages ou faire connaître un point de vue.

Les newsletters ont également été rénovées, avec une présentation plus moderne et plus claire. Bref, avec ce nouveau site, Le Généraliste, qui fêtera en novembre ses 45 ans d’existence, veut rester connecté à ses lecteurs. Et pour fêter cet événement, nous proposons une réduction de 20 % à vie sur l’abonnement. En ces temps de crise sanitaire, le corps médical a besoin d’une information fiable ; en ces temps de crise, Le Généraliste a besoin du soutien de ses lecteurs.

Christophe Gattuso, directeur de la rédaction

Source : Le Généraliste