Concert d’ambulances sous les fenêtres de Marisol Touraine

Publié le 02/10/2014

Crédit photo : MILLEY/PHANIE

Deux jours après la manifestation des professions libérales, une soixantaine d'ambulances étaient devant le ministère de la Santé (VIIème) jeudi pour réclamer, entre autres, l'ouverture de négociation avec le gouvernement sur l'avenir de la profession. Parti en fin de matinée de Denfert-Rochereau (XIVème) sirènes et gyrophares en marche, le convoi a répondu à l'appel de la Chambre Nationale des Services d'Ambulances (CNSA), qui représente 1.200 sociétés de transports sanitaires. Des représentants des ambulanciers devaient être reçus au ministère de la Santé. "Depuis des années notre profession est négligée, voire attaquée", a assuré dans un mégaphone Bernard Boccard, président de la CNSA .Outre la revalorisation des tarifs, la CNSA réclame deux budgets distincts pour le transport en ambulance d'un côté et le transport en taxi ou en véhicule sanitaire léger (VSL) de l'autre. L'amalgame de ces deux types de prestation conduit selon elle aux "dérives des dépenses" mises en exergue par l'Assurance maladie. Remboursés en partie ou en totalité quand ils sont prescrits par un médecin, les transports sanitaires pèsent de plus en plus dans les comptes de la Sécurité sociale. "Nous demandons sans attendre l'ouverture des négociations sur l'avenir du transport sanitaire en France", a réclamé Bernard Boccard, sous les applaudissements.


Source : legeneraliste.fr