Courrier des lecteurs

Ces médecins qu'on suicide  Abonné

Publié le 12/02/2016

Il y a quelques siècles, en Russie, le tsar a rendu responsable les médecins d'une épidémie de peste. On leur a tranché la gorge ; la peste a disparu…

Depuis 1971, il existe un numerus clausus, c’est-à-dire une limitation du nombre d'étudiants admis pour devenir médecins. De toute évidence, car il y avait trop de médecins. Tuer les médecins fera disparaître les maladies…

Écoutons nos patients. Quand ils parlent, ils disent :

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte