Entretien avec le Dr Denis L., généraliste à Paris

« Ce que l’on apprend dans la littérature, c’est la subjectivité »

Publié le 25/07/2015
Le Dr Denis L a soutenu sa thèse de docteur en médecine générale en 2000 qui consistait en une interprétation de « La Maladie de Sachs » de Martin Winckler. Après avoir travaillé de 2000 à 2008 pour Médecins sans frontières (MSF), notamment en Afghanistan, il est aujourd’hui médecin généraliste à Paris. Outre Bruno Sachs, ce lecteur vorace a été impressionné par les personnages du Dr Rieu, dans « La Peste », et de Bardamu, le héros du « Voyage au bout de la nuit », deux médecins impressionnants par leur capacité à rester les pieds ancrés au sol au milieu du chaos.

Êtes-vous un grand lecteur ?

Je lis beaucoup, c’est sûr, mais j’écris aussi Je suis actuellement en train de terminer un roman dont le narrateur est médecin.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)