Entretien avec le Pr Vincent Renard, président du CNGE

30 ans de CNGE et encore des batailles à mener  Abonné

Publié le 15/11/2013
La filière universitaire de médecine générale sera à l’honneur lors du 13e Congrès du Collège national des généralistes enseignants (CNGE), les 28 et 29 novembre, à Clermont-Ferrand. Son président évoque aussi les problèmes du moment : pas assez d’enseignants titulaires et du retard dans les thèses.

Le Généraliste. Quels vont être les temps forts de ce Congrès 2013 ?

Vincent Renard. En dehors du nombre de participants qui va probablement battre un record cette année, la grande plénière du conseil scientifique sur la prise en charge thérapeutique du patient diabétique de type II sera très marquante. Tout comme la plénière d’ouverture sur l’historique des 30 ans du Collège National des Généralistes Enseignants et celle sur l’état des lieux sur la médecine générale universitaire qui clôturera le congrès.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte