Recommandation

ZERO ALCOOL DÈS LA CONCEPTION  Abonné

Publié le 25/10/2013

La consommation d’alcool pendant la grossesse est la première cause de handicap mental d’origine non génétique chez l’enfant en France. La Haute Autorité de santé vient de publier une fiche mémo sur les troubles causés par l’alcoolisation fœtale et engage les professionnels de santé à repérer les femmes enceintes à risque pour les orienter au mieux (1).

L’incidence du syndrome d’alcoolisation fœtale en France serait de l’ordre de 1,3/1000 naissances vivantes par an. Le risque est lié à la consommation d’alcool dès la conception, qu’il s’agisse d’une consommation ponctuelle ou régulière. Il n'y a pas de seuil de consommation d'alcool sans danger pour les femmes enceintes ou prévoyant de l'être. Toutes les études internationales estiment que le seuil de deux verres standard par jour en moyenne chez la femme n’est plus valable lors de la grossesse.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte