Prévention

VACCINATION ET GROSSESSE  Abonné

Publié le 07/03/2019
La vaccination de la femme enceinte est mal acceptée alors que seuls des vaccins vivants atténués sont contre-indiqués. On évite généralement les vaccins inactivés, pourtant non contre-indiqués. Les vaccinations contre la grippe et dans certains pays contre la coqueluche sont spécifiquement recommandées.

La grossesse induit un état d’immunodépression qui déprime l’immunité cellulaire de type Th1 [1). Cette dépression protège le fœtus vis-à-vis d’une agression par les lymphocytes T cytotoxiques maternels mais fragilise la mère vis-à-vis des infections. Elle peut également influencer défavorablement la réponse immunitaire aux vaccins, en particulier vivants atténués.
Il en résulte qu’une femme enceinte devrait être au moins aussi bien protégée contre les maladies à prévention vaccinale que les femmes de même âge non enceintes.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte