Infectiologie

Vaccin antipneumococcique : oui, mais pas pour tous...  Abonné

Publié le 16/10/2015
Chez les seniors, la vaccination par le vaccin pneumococcique non conjugué est intéressante dès lors que l’on découvre une comorbidité prédisposant à une infection invasive à « S. pneumoniæ ».

Crédit photo : ROGER HARRIS/SPL/PHANIE

L’incidence des infections invasives à pneumocoque (Streptococcus pneumoniae) (IIP) est plus élevée avec des conséquences plus graves, quand l’âge augmente et aussi les comorbidités (voir tableau).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte