Verbatim (2)

Une urgence, développer les équipes d’appui  Abonné

Publié le 28/03/2014

Dr Patrick Tiv, 33 ans, Besançon (Doubs)

« Pour davantage impliquer les médecins de famille, ne leur faut-il pas davantage leur faciliter leurs implications (réseaux plus facilement accessibles, équipe paramédicale dédiée, formation) dans ce moment là, le plus difficile, tant sur le plan de l'organisation que sur le plan émotionnel. Car on demande de plus en plus aux médecins de famille d'être présents et compétents sur de nombreux champs de domaines en plus de leur rôle de soins primaires et de leurs taches administratives. »

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte