Une surconsommation médicale due à la grippe  Abonné

Publié le 14/01/2011

Selon une étude réalisée en médecine générale à l'automne 2009, la pandémie grippale A(H1N1)v a occasionné une surconsommation médicale évaluée à 13 %, cet excès pouvant être attribué à la médiatisation de la pandémie et à l'organisation centralisée de la crise (4). Parmi les patients surconsommateurs, 57 % faisaient état d'une inquiétude personnelle vis-à-vis des symptômes les ayant amenés à consulter, 34 % d'une contrainte sociale (demande de l'employeur ou de l'école pour les enfants), et 9 % consultaient en raison de l'inquiétude de leur entourage proche.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte