Vessies neurologiques

Une prise en charge plus complexe qu'on ne le pense  Abonné

Publié le 22/04/2016

« Les médecins non spécialistes de cette pathologie ont trop tendance à considérer que le problème posé par les vessies neurologiques peut se traiter simplement. Or c’est un problème compliqué », selon le Dr Cécile Donze (médecin physique et de réadaptation, Lille). De fait, Il arrive souvent qu'on traite par traitement minute des signes de cystites chez des patients souffrant de SEP, de maladie de Parkinson…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte