Si « Le Généraliste » était paru en décembre 1908

Une pétition contre l'eau-de-vie

Par
Publié le 02/12/2015
Histoire

Histoire

Une pétition contre l'eau-de-vie fut présentée au Parlement de Nouvelle-Zélande par les indigènes du lieu, les Maoris, et était signée du chef Aïmona-Té-Aotéranga et de cent soixante-sept de ses concitoyens ; la voici telle qu’elle fut présentée à la Chambre des députés de Wellington le 18 août 1874 :

«  Pétition de tous les soussignés à tous les membres du Parlement pour que le parlement et le Gouvernement fassent une loi contre la mauvaise chose “ Grog ” qui nous détruit et pour qu’on arrête l’ivrognerie, source de tous les maux dont les Maoris souffrent.

«  Ces maux sont les suivants : il nous appauvrit ; nos enfants viennent faibles et maladifs au monde parce que les pères ont trop bu ; il tourne à nos gens la cervelle, et dans leur ignorance, ils signent des papiers et leur signature les mène à la misère.

«  Grog fait du peuple intelligent des Maoris un peuple de sots et de fous.

«  Grog est la cause que beaucoup de maladies nous arrivent.

« Il amène beaucoup de malheurs ; il nous fait tomber de cheval ; il nous fait tomber dans l’eau.

«  c’est l père des disputes et des coups. Par lui des maux innombrables ont fondu sur le peuple des Maoris.

«  Nous demandons une loi sévère pour écarter de nous la mauvaise chose Grog. »

Et, nous aussi, en France, nous demandons une loi sévère contre Grog ; mais nos législateurs ont bien d’autres soucis que de s’occuper de pareilles vétilles !

(La Chronique médicale, décembre 1908)

 


Source : legeneraliste.fr