Une méta-analyse légitime les AINS dans l’arthrose de hanche et du genou pour leur efficacité

Publié le 18/03/2016
arthrose

arthrose
Crédit photo : SPL/PHANIE

Voilà de quoi embarrasser les prescripteurs … Selon une étude suisse publiée ce jour dans le Lancet, le diclofénac à la dose de 150 mg/j serait la molécule la plus efficace pour traiter la douleur et améliorer la fonction des genoux et des hanches arthrosiques. Arrivent ensuite les autres AINS. Le paracétamol seul présenterait  une efficacité supérieure au placebo mais n’aurait pas « d’efficacité cliniquement significative ».

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)