Une majorité d’Africains encore exposée au paludisme

Publié le 20/02/2014

Plus de 57% de la population d'Afrique sub-saharienne vit toujours dans des régions à risque, élevé ou modéré, de contracter le paludisme, selon une étude publiée jeudi dans la revue médicale britannique The Lancet. Les auteurs notent que «le soutien mondial pour accélérer la diminution de cette transmission demeure une priorité». Selon l'OMS 3,3 millions de vie ont été sauvées dans le monde depuis l'an 2000, mais le paludisme a tué encore l'an dernier 627 000 personnes, surtout parmi les enfants africains.


Source : legeneraliste.fr