Une hypothèse climatique et infectieuse pour expliquer la maladie de Kawasaki

Publié le 25/05/2014
Artère coronaire d'un enfant soufrant de la maladie de Kawasaki. Angiographie.

Artère coronaire d'un enfant soufrant de la maladie de Kawasaki. Angiographie.
Crédit photo : MEHAU KULYK/SPL/PHANIE

Un germe provenant d'une région agricole de Chine, transporté par le vent, pourrait être la cause au Japon de la maladie de Kawasaki, selon une équipe internationale de chercheurs. Quoique assez rare, ce syndrome vasculaire mystérieux affectant les jeunes enfants voit son incidence augmenter. Sans traitement, 25% des malades développent des anévrismes qui risquent d'entraîner des crises cardiaques et une mort subite, soulignent les auteurs de cette étude publiée lundi dans les Comptes rendus de l'académie américaine des sciences (PNAS).

 

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)