Cancer chez les non-fumeurs

Une entité à part  Abonné

Publié le 07/03/2014

Le taux de non fumeurs chez les patients atteints de CP est passé de 7.2 à 10.9% en 10 ans. Le CP des non-fumeurs est maintenant considéré comme une entité distincte. Selon l’étude KBP-CPHG, il se caractérise par la prépondérance des femmes (83%), des Asiatiques (91%), des adénocarcinomes (85%). « L’étude BIOMARQUEURS montre que les non fumeurs ont plus souvent une anomalie moléculaire (65% vs 46% chez les fumeurs), une mutation EGFr (49% vs 11%), et moins fréquemment une mutation KRAS (4% vs 40%) », remarque Sébastien Couraud (Lyon).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte