UN SOMBRE PRONOSTIC QUI S’AMÉLIORE !  Abonné

Publié le 30/09/2016

On l’a vu, 70 à 80 % des cancers sont diagnostiqués à des stades avancés. Cela explique le pronostic défavorable : 5 ans après le diagnostic de la maladie, moins d’un malade sur 6 est encore en vie. Le CBP est le cancer le plus meurtrier chez l’homme avec 21 000 décès en France en 2015 (25 % de l’ensemble des décès par cancer), et la première cause de décès toutes causes confondues chez l’homme entre 45 et 64 ans. Chez la femme, avec plus de 9 500 décès, le CBP est le 2e cancer le plus meurtrier.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte