Diagnostic du mélanome

Un score pour identifier les sujets à risque  Abonné

Publié le 14/02/2014

Si le Pr Grange propose d’améliorer le diagnostic précoce des mélanomes en ciblant les patients à risque de forme grave, le Pr Gaëlle Querieux (Nantes) propose pour sa part d’optimiser le dépistage grâce à un score de risque à remettre au patient.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte