3 questions à Jean Claude Ameisen, président du CCNE*

« Un risque de dépersonnalisation »  Abonné

Publié le 22/11/2013

Quels sont les enjeux éthiques liés à l’utilisation médicale des données issues du génome personnel ?

Jean Claude Ameisen. Il y a les ambiguïtés de la notion de « médecine personnalisée ». La « médecine fondée sur des preuves » est fondée sur des statistiques. Une médecine dite personnalisée consiste donc à apparier, du mieux possible, certaines caractéristiques génétiques d’une personne à celles de différents groupes d’autres personnes présentant les mêmes caractéristiques.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte