Un régime pauvre en sel, pas forcément synonyme de baisse de tension

Par
Publié le 26/04/2017
.

.
Crédit photo : GARO/PHANIE

Une nouvelle étude américaine de grande ampleur présentée au congrès de biologie expérimentale 2017 (Chicago, 22-26 avril) montre que consommer moins de sel n’est pas associé avec une réduction de la pression artérielle. Ces travaux reposent sur les analyses des données de 2 600 hommes et femmes inclus dans la cohorte Framingham dont le suivi a duré près de 16 ans. Tous les participants avaient entre 30 et 64 ans et avaient une pression artérielle jugée dans la norme au début des travaux.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)