Un peu d’histoire  Abonné

Publié le 20/03/2015

• Entre 1859 et 1874, Charles Harrison Blackley (1820-1900), atteint de rhume des foins (catarrhus aestivus), démontra que le pollen était en cause et non les odeurs de foin coupé

hay fever) en utilisant un cerf-volant comportant une surface adhésive de dimension fixe qu’il exposait dans les endroits à étudier (1). Le nombre de pollens qu’il recueillait était étroitement corrélé avec ses symptômes dont il évaluait l’intensité.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte