Un nouveau « Paradigm » dans l'insuffisance cardiaque  Abonné

Publié le 19/09/2014

Parmi les médicaments en développement présentés à l'ESC, le LCZ696, qui associe au valsartan un inhibiteur de la néprilysine (enzyme impliquée dans la dégradation des peptides natriurétiques, de la substance P et de la bradykinine) fait une entrée fracassante. Et ouvre de nouvelles perspectives thérapeutiques dans l’insuffisance cardiaque.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte