Corticothérapie inhalée au long cours

Un impact réel sur la croissance  Abonné

Publié le 20/05/2016
toise

toise
Crédit photo : VOISIN/PHANIE

Si les corticoïdes inhalés sont globalement considérés comme bien tolérés, leurs effets indésirables potentiels, notamment sur la croissance, restent une préoccupation. Selon le Dr Muriel Le Bourgeois (hôpital Necker-Enfants Malades, Paris), il existe bel et bien un impact sur la croissance avec un ralentissement de la vitesse de croissance dans les deux premières années de traitement, puis une stabilisation du phénomène. Avec, à la clé, contre placebo, un impact sur la taille à l’âge adulte de l'ordre de -1,2cm en moyenne selon l’étude Camp (HW Kelly et al.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte