Chronologie

Un feuilleton à rebondissements  Abonné

Publié le 11/01/2013

En fait, tout a commencé à l’automne dernier. Alors que, jusque-là, les pilules de 3e génération avaient plutôt bonne presse et étaient considérées comme mieux tolérées que leurs aînées, la HAS jette un premier pavé dans la mare en jugeant leur service médical rendu (SMR) insuffisant. En cause, un sur-risque thrombo-embolique veineux doublé par rapport aux pilules plus anciennes (voir encadré), pour une tolérance somme toute équivalente.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte