UN DIAGNOSTIC CLINIQUE  Abonné

Publié le 15/11/2013

Au décours de l'événement déclenchant, généralement un traumatisme, s'installe une réponse anormale neuro-végétative sur le segment de membre traumatisé et en aval : le stimulus nociceptif initial entraînerait une sensibilisation aboutissant à la constitution d'un arc réflexe, lequel impliquerait les nerfs sensitifs afférents à la moelle épinière, les formations végétatives de la moelle et les fibres sympathiques efférentes post-ganglionnaires. Le système nerveux central est également concerné.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte