3 questions à Claude Evin

« Un compromis était possible »  Abonné

Publié le 15/01/2016
Alors ministre de la Santé, Claude Evin a donné son nom à la loi de 1991, pionnière en matière de santé publique sur le tabac et l'alcool. Fin 2015, les députés ont décidé d'y porter un nouveau coup. Réactions de l'ancien député, ex-patron de l'ARS Ile-de-France.
evin

evin
Crédit photo : GARO/PHANIE

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte