Ethique

Trisomie 21: les sages adoptent le séquençage ciblé  Abonné

Publié le 03/05/2013
Le Comité Consultatif National d’Ethique (CCNE) s’est prononcé jeudi en faveur de l’introduction progressive du test de séquençage d’ADN fœtal prélevé dans le sang de la mère dans le cadre actuel du diagnostic anténatal de la trisomie 21. Pour le CCNE, cette technique présente l’avantage d’éviter 90 % des amniocentèses réalisées à ce jour.

En fin de semaine dernière, le Comité consultatif d’éthique s’est déclaré jeudi favorable à l’utilisation des nouveaux tests de séquençage de l’ADN fœtal prélevé dans le sang maternel dans le cadre du diagnostic anténatal de la trisomie 21. Ce test n’a pas actuellement la fiabilité d’un test diagnostic au même titre que le caryotype réalisé sur cellules fœtales issues d’amniocentèse ou de biopsie de trophoblaste. C’est un élément supplémentaire du dépistage combiné actuel qui permet de réduire de 90 % le taux de recours à l’amniocentèse.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte