Traiter le trouble du déficit de l’attention (TDA) réduirait les risques d’accidents de la route

Publié le 30/01/2014

Crédit photo : ALTOPRESS/PHOTOALTO / BSIP

Souffrir de TDA augmenterait de 45% le risque d’un accident grave de la route. C’est ce que révèle une étude suédoise publiée mercredi dans la revue médicale américaine Jama Psychiatry. Mais à l’inverse traiter les personnes atteintes de TDA permettrait de réduire ce risque. « Notre étude démontre que le risque d'accidents de la route chez des hommes adultes atteints de TDA diminue de 58% si ces derniers prennent un médicament pour traiter ce problème médical, comparativement à une période durant laquelle ils n'avaient aucun traitement » explique le Dr Henrik Larsson, principal auteur de l’étude. D'autres statistiques montrent que 41% des accidents de la route dans lesquels étaient impliqués des hommes souffrant du TDA auraient pu être évités s'ils avaient pris un médicament pendant toute la période de suivi de l'étude. L’étude n’a en revanche pas pu établir la même relation statistique chez les femmes.

Sans certitudes scientifiques ni statistiques, les chercheurs pensent que l’action positive des traitements sur les risques d’accidents résulte du fait qu’ils améliorent la concentration et rendent ces personnes moins impulsives. Les traitements sont le plus souvent des stimulants du système nerveux central, qui agissent sur le cerveau et permettent d'améliorer l'attention en dopant la concentration et de réduire aussi l'impulsivité


Source : legeneraliste.fr