Touraine va lever l’interdiction des soins funéraires pour les séropositifs

Publié le 11/04/2014

Marisol Touraine, a indiqué qu'elle était favorable à la fin de l'interdiction des soins funéraires pour les séropositifs et que ses services préparaient un texte permettant cette évolution, dans un courrier rendu public vendredi par l'association Aides adressée le 28 mars au Défenseur des droits. Elle précise toutefois dans sa lettre, que l'interdiction des soins de conservations sur les personnes atteintes d'infection à VIH ou d'hépatites virales ne sera levée qu'après le renforcement de l'encadrement des pratiques de thanatopraxie "notamment en les limitant à des lieux dédiés adaptés" et en respectant "des règles d'hygiène universelle".

La décision d ela ministre des Affaires Sociales et de la Santé fait suite à un rapport rendu public le mois dernier par l'Inspection générale des affaires sociales (Igas) et l'Inspection générale de l'administration (Iga) préconisant la levée de l'interdiction et à une préconisation similaire du Défenseur des droits, Dominique Baudis, décédé jeudi.

L'interdit de soins funéraires pour les séropositifs est dénoncée depuis des années comme discriminatoire par l'ensemble des associations de lutte contre le sida. "C'est une très bonne nouvelle car elle mettra enfin un terme à une discrimination insoutenable pour les personnes, leurs familles et leurs amis" a commenté Bruno Spire, président de AIDES. Les soins de conservation des corps par thanatopraxie sont interdits depuis l'arrêté du 20 juin 1998 sur les personnes atteintes de la maladie de Creutzfeld-Jakob, sur celles qui présentent un état septique grave, et sur celle atteintes d'hépatites virales B et C, et d'infection à VIH.



Source : legeneraliste.fr