Touchers vaginaux : après la polémique, la mise au point des obstétriciens du CNGOF

Publié le 07/12/2015
.

.
Crédit photo : phanie

« Le pire pour des patientes serait que le toucher vaginal devienne tabou, au point qu’il ne puisse plus être pratiqué. » Pour le Collège National des Gynécologues Obstétriciens Français (CNGOF), il ne faudrait pas que la récente polémique sur les TR et TV pratiqués sans consentement en vienne à discréditer un geste essentiel à l’examen clinique gynécologique.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)