Thérapie génique : un seul enfant mais 3 ADN

Par
Publié le 28/09/2016
fiv

fiv
Crédit photo : ZEPHYR/SPL/PHANIE

Le premier bébé conçu grâce à une nouvelle technique expérimentale nécessitant l’ADN de deux femmes et d’un homme a vu le jour au mois d’avril d’après l’American Society for Reproductive Medicine (ASRM). Cette première mondiale avait auparavant été dévoilée par le magazine New Scientist. Les médecins ont eu recours à cette méthode afin d’éviter que l’enfant ne souffre du syndrome de Leigh. Ce trouble métabolique héréditaire qui engendre la dégénérescence du système nerveux central est d’origine maternelle car il se transmet via l’ADN mitochondrial.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)