Ostéoporose

Telle mère, telle fille  Abonné

Publié le 29/11/2013
Le pic de masse osseuse est en majorité génétiquement déterminé. Pour autant, la perte osseuse à la ménopause le serait peu.

Même s’il n’y a pas un gène de l’ostéoporose, la participation de la génétique dans l’ostéoporose pèse lourd : cette pathologie est héréditaire pour 60 à 70%. « C’est en fait le pic de masse osseuse qui est génétiquement déterminé », précise le Pr Bernard Cortet, secrétaire général du GRIO et responsable de l’unité osseuse du service de Rhumatologie au CHU de Lille. La masse osseuse est acquise tout au long des 20 premières années de la vie pour atteindre alors sa valeur maximum. Ce pic est la valeur la plus élevée de la masse osseuse résultant d’une croissance normale.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte