Sécurité sanitaire

Suspension d’AMM pour Diane 35  Abonné

Publié le 01/02/2013

L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) va suspendre dans trois mois le médicament anti-acnéique Diane 35 et ses génériques, largement utilisé – hors Amm - comme contraceptif. Pour justifier sa décision, l’Agence fait état de 4 décès en 25 ans et d’une réévaluation défavorable dans l’acné au regard notamment du risque thrombo-embolique veineux et artériel. Au niveau veineux, il serait quatre fois plus élevé que celui des femmes qui ne prennent pas ces traitements.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte