SUIVI POST-CHIRURGICAL  Abonné

Publié le 17/09/2010

La première année le suivi comporte au moins 4 consultations par an, par la suite 1 à 2 fois chaque année. Le rôle du généraliste est de vérifier l’observance des conseils diététiques, de la supplémentation en fer, en calcium et vitamine D et en multivitaminés, vérifiés par des dosages sanguins tous les 6 mois puis tous les ans.

Les traitements des co-morbidités : HTA, diabète, respiratoires… doivent être adaptés

Les traitements encours doivent être modifiés après chirurgie malabsorptive : anti-vitamines K, hormones thyroïdiennes, antiépileptiques…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte