Stratégie anti-agrégante en prévention primaire chez les patients à risque cardiovasculaire élevé  Abonné

Publié le 27/03/2009

Crédit photo : ©ALIX/PHANIE

La stratégie en prévention primaire est complexe puisque seule l’aspirine a été évaluée et que le rapport risques – bénéfices varient selon les populations étudiées.

Il est actuellement recommandé d’utiliser l’aspirine en prévention primaire chez les patients ayant un risque CV élevé par cumul des facteurs de risque ou objectivé par les échelles de risque (échelle de SCORE pour la France). Mais ces recommandations reposent sur un niveau de preuves moins important qu’en prévention secondaire puisque basées sur des données de méta-analyses

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte