Hématologie

Soins dentaires et modificateurs de l’hémostase  Abonné

Publié le 05/02/2010
La majeure partie des interventions de chirurgie dentaire peuvent avoir lieu sans obligation d’arrêt du traitement anticoagulant. De même il est recommandé de ne pas interrompre le traitement par AAP, sauf cas particuliers.

La survenue d’hémorragies liées à l’utilisation des anti-vitamines K (AVK) et des agents antiplaquettaires (AAP) est un risque connu et reconnu de tous. Or ces traitements sont fréquemment utilisés en préventif ou curatif des accidents thromboemboliques veineux ou artériels.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte