Sevrage tabagique : la supériorité de l’association varenicline – susbtituts nicotiniques.

Publié le 09/07/2014

Crédit photo : GARO/PHANIE

La varenicline combinée aux substituts nicotiniques est plus efficace pour le sevrage tabagique que la varenicline seule. C’est le résultat d’une étude sud-africaine multicentrique randomisée conduite dans sept centres médicaux d’avril 2011 à octobre 2012 et publiée dans le Jama. Quatre cent quarante six fumeurs ont été inclus. La moitié ont bénéficié d’un traitement combiné incluant un patch de nicotine ou un placebo pendant 12 semaines. L’autre bénéficait en plus de varinicline. L’abstinence était mesurée à 12 semaine et à six mois.

L’étude a montré que le traitement combiné était associé avec un taux plus élevé d’abstinence à 12 semaines et à 6 mois. Les effets secondaires à type de nausée, troubles du sommeil, réactions cutanées, constipation et dépression, étaient plus élevés dans le groupe traitement combiné. Alors que le groupe varenicline isolé présentait plus de cauchemars et de migraines.

Dr Alain Dorra

Source : legeneraliste.fr