Selon les CDC américains, la grippe pourrait être plus sévère cette année

Publié le 05/12/2014

Crédit photo : GARO/PHANIE

L'efficacité du vaccin pourrait être moindre cette année et la grippe être plus sérieuse que d’ordinaire. Ce sont les autorités sanitaires américaines qui l’affirment. Ce qui n’est pour l’instant qu’une supposition est avancée pour deux raisons par les responsables des Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC). D’une part, ils font remarquer que la souche H3N2 était la plus abondante durant les saisons 2012-2013, 2007-2008 et 2003-2004, toutes marquées par la plus forte mortalité de ces dix dernières années. D’autre part, les risques de sévérité des symptômes grippaux sont accrus cette année par la découverte que la moitié des virus H3N2 analysés ont muté par rapport aux virus utilisés pour développer le vaccin, ont-ils précisé. Les mutations des virus H3N2 ont été détectées fin mars peu après les recommandations de l'OMS pour sélectionner des souches de virus en prévision de la préparation du vaccin pour la saison 2014-2015 dans l'hémisphère nord.

Les CDC maintiennent néanmoins leur recommandation de se faire vacciner. "La vaccination a montré qu'elle garantissait une certaine protection contre ces virus mutants dans le passé et aussi contre d'autres souches virales de la grippe qui pourraient être plus présentes plus tard dans la saison", a déclaré le Dr Joseph Bresee, responsable de la division d'épidémiologie de la grippe et de prévention des CDC.

Actuellement, le nombre de cas de grippe aux Etats-Unis est faible. "C'est juste le début de la saison et il n'est pas trop tard pour se faire vacciner", a dit le Dr Tom Frieden, directeur des CDC jugeant qu'"il était trop tôt pour dire avec certitude si cette saison de la grippe sera sévère". Il a souligné l'importance de se protéger surtout pour les personnes à haut risque comme les enfants en bas âge, les femmes enceintes et les plus de 65 ans.


Source : legeneraliste.fr