Alcoolo-dépendance

Selincro®, une vraie solution  Abonné

Publié le 24/10/2014

Les approches de réduction de consommation d’alcool, rendues possibles par la mise à disposition d’une nouvelle offre thérapeutique, nécessitent un suivi psychosocial méticuleux. Une réelle avancée pour des patients réfractaires au sevrage total.

Crédit photo : BURGER/PHANIE

Avec la fin du dogme du sevrage total au profit des stratégies de réduction de la consommation d’alcool, c’est à ce champ colossal de la santé publique représenté par l’alcoolisme que les médecins généralistes vont pouvoir s’attaquer. Car proposer aux patients dépendants qui souhaitent simplement réduire leur consommation d’alcool sans devenir abstinent total, ce que réclament la moitié d’entre eux, devient une solution possible. En effet, depuis la mi-septembre, le nalméfène (Selincro®) est considéré comme le premier traitement indiqué dans la dépendance à l’alcool.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte