SAVOIR SUSPECTER UN LYMPHOME  Abonné

Publié le 25/10/2013

Une enquête, IDiL, réalisée en 2010 par la Société Française de Médecine Générale (SFMG) conjointement avec l’association de patients France Lymphome Espoir, montre que le lymphome pose encore problème aux médecins généralistes. Deux tiers à trois quarts d’entre eux signalaient des difficultés pour en établir le diagnostic, ce qui pouvait entrainer des retards et des parcours complexes pour les patients. Une démarche simple devrait pourtant permettre, dans nombre de cas, d’aboutir au diagnostic (4, 5).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte