Une campagne sous haute surveillance  Abonné

Par
Publié le 08/01/2021

Ceinture et bretelles ! Alors que la campagne de vaccination démarre en France dans un contexte de forte hésitation vaccinale et de suspicion d’une partie de la population vis-à-vis de la sécurité du vaccin, l’ANSM a mis en place un dispositif de surveillance renforcée qui allie pharmacovigilance et pharmacoépidémiologie. Cette surveillance « est un enjeu majeur pour identifier les éventuels effets indésirables qui n’auraient pas été observés lors des essais cliniques », souligne l’agence.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte