Prégabaline : des mésusages à la hausse  Abonné

Publié le 18/12/2020
Image d'illustration.

Image d'illustration.
Crédit photo : TEK IMAGE/SPL/PHANIE

Après les opioïdes, la prégabaline ? L’usage abusif et/ou détourné de ce produit de la famille des gabapentinoïdes, autorisé depuis 2004 dans l’indication de douleurs neuropathiques, d’épilepsie et de trouble anxieux généralisé, se répand. Une tendance suffisamment marquée pour que les addictologues, échaudés par la crise des opioïdes, la surveillent de très près.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte