Pollution atmosphérique : 2 300 décès dus aux particules fines évités pendant le confinement

Par
Publié le 15/04/2021

Crédit photo : VOISIN/PHANIE

Si les conséquences sanitaires du confinement strict mis en place l’année dernière apparaissent pour la plupart négatives, certaines pourraient tout de même s’avérer bénéfiques. C’est ce que suggère Santé Publique France, qui vient de publier de nouvelles estimations de l’impact de la pollution de l’air sur la santé des Français.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte