Plus de deux tiers des adolescents sédentaires, l'Anses alerte les autorités  Abonné

Par
Publié le 24/11/2020
Adolescente utilisant un ordinateur portable.

Adolescente utilisant un ordinateur portable.
Crédit photo : VOISIN/PHANIE

L’activité physique des jeunes est très insuffisante. C’est ce qu’affirme l’Anses, qui, au cours de ce deuxième confinement et dans un contexte globalement marqué par l’engouement des jeunes pour les écrans, attire l’attention des autorités sur la nécessité de mieux sensibiliser les enfants, les parents et les personnels éducatifs à la lutte contre la sédentarité. « L’adolescence est une période charnière au cours de laquelle les habitudes acquises ont tendance à se pérenniser voire à s’accentuer à l’âge adulte avec des effets associés sur la santé », insiste l’Anses.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte