Nicotine et coronavirus : attention aux conclusions hâtives  Abonné

Publié le 02/10/2020

En avril 2020, de premières études épidémiologiques – menées principalement en Chine – semblaient indiquer que les fumeurs étaient moins représentés que les non-fumeurs dans les cas hospitalisés de Covid-19. Ces données ont ensuite été amplifiées par un travail du Dr Jean-Pierre Changeux (Paris), qui proposait d’utiliser la nicotine comme traitement préventif ou adjuvant de la Covid-19 du fait de son effet sur les récepteurs à l’acétylcholine. Qu’en est-il réellement ?

La protection des fumeurs controversée

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte