Déconfinement

Le difficile retour à la normale Abonné

Publié le 19/06/2020
Le difficile retour à la normale

consult
GARO/PHANIE

Le quotidien reprend petit à petit ses droits pour beaucoup de Français, mais en va-t-il de même dans les cabinets de médecine générale ? Malgré un fort ralentissement de l’épidémie, le retour à la normale semble prendre du temps. Les conséquences de la crise se font déjà sentir fortement dans les consultations. Retards de prise en charge, aggravation des pathologies, décompensations psychiatriques : les médecins de famille doivent désormais gérer une deuxième vague qui n’est pas directement liée au coronavirus.

Va-t-il vraiment y avoir un « monde d’après », ou les schémas pré-Covid vont-ils naturellement reprendre leurs droits ? Dans le monde de la santé et les cabinets de médecine générale, la question se pose aussi. Si les omnipraticiens restent prudents, tous les signaux sont pour l’instant au vert. En effet, si l’on en croit les retours de terrain, l’épidémie s’éteint et il n’y a pour l’heure aucunes prémices d’une deuxième vague. Selon une enquête de MG France, menée auprès de 1 751 généralistes sur la semaine du 25 mai, 4 633 cas possibles de Covid-19 ont été vus en…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte